blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

comminges-news

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGS

actualités et informations sur la région comminges (en relation avec "le petit journal")

actualités et informations sur la région comminges (en relation avec "le petit journal")

Blog dans la catégorie :
Actualités

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

comminges-news

Loures-Barousse's burning!

Le 01/10/2008

 

Samedi soir Loures-Barousse résonnait des accords rocks du Rock'Estival, 22ème du nom, organisé par l'association Dragon De Luxe. Quatre groupes invités pour une programmation fidèle à sa tradition: faire la part belle aux découvertes musicales.


Après quelques concerts en Comminges dont une participation à la fête de la musique de St. Gaudens, l'ouverture du festival revenait à la toute jeune formation Saint-Gaudinoise Pinguin's Way. Pas stressés par la pression, ces quatres pingouins là ont d'entrée trouvé leurs marques. Tout de suite bien en place le quartet à vite fait de faire monter la température d'un cran, montrant une fougue et un esprit bien en accord avec les autres invités à venir. Arnaud dit Nono aux chants et guitare rythmique assure le spectacle en vrai showman, transmettant son énergie au parterre de fans présents. Des chants biens soutenus par la guitare solo de Kevin, la rythmique explosive et sans faille du tout jeune batteur Julien recruté il y a deux mois, et la basse du grand Damien, aux allures de Dee Dee bassiste des Ramones. Les influences des Pinguin's Way sont évidentes: ils se situent dans la lignée des garage bands des 70's. Des reprises bien sur (Ramones, Hendrix,) mais également des textes originaux bien ficelés, des morceaux enchaînés sans baisse de rythme. Ces gamins là ont tout compris et ont déjà intégré ce qui constitue les (bonnes) références musicales du rock. Vu leur joie communicative d'être sur scène, c'est sur on reparlera de ces Quatres Pinguin's pas manchots.

Lys venus de bretagne investit ensuite la scène. Moment magique. Avec un son bien à eux, aidés par des samples (l'iMac est le cinquième musicien) Lys ce sont d'abord deux voix: Nicolas guitare électro-acoustique et Marie, bassiste. Cachée sous un chapeau, sous son air frêle elle distile mine de rien une solide ligne de basse très mélodique, sa voix apporte cette troublante touche féminine dans un monde de brutes. Alternant passages pop envoûtants et moments rocks rageurs portés par les riffs d'Antonin et les percussions d'Alex, une belle énergie se dégage de ce groupe aux influence anglaises. Leurs mélodies entêtantes font mouche. On en redemande.

Troisième set pour Quidam.Venus de Clermont-Ferrant, le trio a mis le feu sur la scène louraise. Leur premier album « en eaux profondes » fraichement dans les bacs des diquaires laissait augurer de belles choses: son interprétation « live »laisse carrément sur le cul. Quidam est un groupe qui trouve toute sa dimension sur scène.Déjà, peu de groupes osent jouer en trio dans le paysage rock actuel.Avec un batteur impertrbable Romain, un bassiste de plomb Pierre et la télécaster rageuse du chanteur-guitariste Yannick, on peut dire que ça envoie du bois sur l'ampli Vox.Le groupe réussit a alterner passages calmes ou la voix de Yannick crèe une tension, une attente, libérée très vite en de véritables tornades électriques déchirant le ciel lourais. Chaque morceau est joué comme si leur vie en dépendait, comme si c'était le dernier. La prestation de Quidam foudroie simplement.

Derniers à venir sur la scène du Rock'Estival 2008, les Brassens Not Dead. Eux ne sont plus des jeunes espoirs de la musique. Ceux-là ont déjà écumé pas mal de groupes. Issus de la scène punk toulousaine, sur les accords des Sex Pistols ils donnent une nouvelle énergie aux parole de Brassens en reprenant son répertoire. Un spectacle « vivant »avec un animateur vraiment à la Kon, donnant dans la dérision. Et surtout la très belle surprise de MMM artiste sourde venue se greffer au groupe pour tradure les chansons en langage des sourds, créant ainsi avec les musiciens une troublante chorégraphie.

Que dire au moment ou les guitares se sont tues tard dans la nuit Louraise? Si ce n'est tirer un coup de chapeau aux organisateurs Florence et Luc qui ne veulent surtout pas se mettre en avant. Luc martèle « sans les bénévoles, tout ça n'existerait pas. Nous sommes tous réunis autour d'une passion, c'est ça l'esprit Rock... »Souhaitons que cet esprit continue à souffler encore longtemps de cette belle façon. Les groupes invités sont unanimes pour saluer la qualité de l'organisation, de l'accueil reçu ici, y compris de la part d'un jeune (et moins jeune) public venu s'éclater, et profiter d'un festival à dimension humaine. Allez... vivement le Rock'Estival 2009!

 

Le « Sunsport Comminges Cycliste » présenté officiellement.

Le 30/04/2007

M. Patrick Tanguy Directeur Général de Sunn (à droite) L’équipe au grand complet avec l‘école de cyclisme. Les dirigeants et le vélo Sunn carbonne qu’utiliseront les coureurs

M. Patrick Tanguy Directeur Général de Sunn (à droite)
M. Patrick Tanguy Directeur Général de Sunn (à droite) 

 

 

Ce lundi 30 avril les locaux de l’usine de cycles Sunn ont servi de cadre à la présentation officielle devant la presse du « Sunnsport Comminges », de ses partenaires et de ses coureurs ceints du tout nouveau maillot.

 

Un club fédérateur sur des vélos mythiques.

Né de la volonté de construire un club aux couleurs commingeoises qui soit à la fois fédérateur de talents, d’énergies et de ressources, ce club est l’héritier du Boulogne Sprinter Club (BSC) et de l’Entente de Saint-Gaudens. Si le BSC est et restera un club connu et reconnu, force est de constater qu’en matière de cyclisme de compétition (rallié aux fédérations FFC, FSGT ou Ufolep donc hors cyclotourisme), c’était plutôt le désert du côté de Saint-Gaudens, ville pourtant de tradition cycliste. Tradition ancrée à commencer par la présence de SUNN, marque qui porta haut les couleurs du comminges (souvenez-vous des vélos champions du monde VTT des Vouilloz, Gachet, Chausson, estampillés « made in Saint-Gaudens »). C’est fort justement que les nouveaux dirigeants à l’origine de l’équipe se sont rapprochés de cette société dont le Directeur Général Patrick Tanguy à salué favorablement le projet et confirme ainsi le fort attachement de cette entreprise à ses racines Commingeoises.

Parmi ces dirigeants membres du bureau autour de Jean-Jacques Magnoac Président du club, citons Laurent Estadieu ex coureur cycliste professionnel, Jean Adoue, Jean-Louis Montané , Roland Souquet, Patrick Gaudichaud ainsi que beaucoup d’autres volontés impossibles à citer toutes ici qui font le vélo en comminges.

 

Un bon recrutement et déjà des résultats.

Ce club a su recruter tout de suite de bons coureurs et déjà les premiers résultats en compétition sont là comme la victoire de Mathieu Gaudichaud au 5ème Tour des Vallées le 15 avril dernier à Montbernard et Dominique Souquet en tête au challenge des classiques. On relève les noms de Pascal Andorra, Michel Bonzon (Nat. 1), Nicolas Collet (Nat. 1), Richard Lormand (Nat.2), Geoffrey Barutaut (Nat.2), Cédric Despax, pour ne citer que quelques coureurs commingeois auxquels s’ajoutent d’autres talents régionaux pour un effectif d’au total une bonne trentaine d’éléments armés pour porter haut et fort les couleurs du Comminges.

 

Un club formateur et organisateur qui veut relancer le Grand Prix de la Ville de Saint-Gaudens.

Le club Sunnsport Comminges se veut également formateur et s’engage résolument du côté des jeunes avec la création de l’école de cyclisme pépinière de futurs champions.

Outre la participation aux courses nationales, aux épreuves par étapes ou aux courses régionales, le projet de ce club comporte également l’organisation d’épreuves (Puymaurin, Montbernard, à venir Boulogne le 15 juillet, Prix Mujica le 16 août à Boulogne). Les dirigeants ne cachent pas leur volonté de recréer le défunt Grand Prix de Saint-Gaudens lors de la Fête de la ville début septembre dont le dernier vainqueur est … Laurent Estadieu, il y a déjà quelques années.

Souhaitons que le club trouvera le soutient nécessaire en particulier de la part de la Municipalité (M. Philippe Perrot est membre d’honneur) pour relancer cet événement qui rassemblait traditionnellement tous les ans bon nombre de connaisseurs du vélo dans la capitale commingeoise.

 

P.Ba.

 

 

Les 3A mènent la danse pour le 5ème festival Danse et Cirque.

Le 20/04/2007

Pascal Loussouarm en Modern Jazz, danseur a la Cie Bruce Taylor. Yutaka Takei, danseur de Carolyn Carlson était à Saint-Gaudens. Pascal Couillaud lors d'un de ses cours. Bertrand Giampiétri et des élèves attentives.

Pascal Loussouarm en Modern Jazz, danseur a la Cie Bruce Taylor.
Pascal Loussouarm en Modern Jazz, danseur a la Cie Bruce Taylor. 

 

Le 5ème festival Danse et Cirque organisé par l’Association d’Activité Artistiques (3A) de Saint-Gaudens vient tout juste de se terminer. Il à constitué 4 jours d’animations (du 9 au 12 avril) dans la capitale du Comminges devenue pour l’occasion capitale de la danse et du cirque. Cette année deux spectacles (dont un en plein air et gratuit) ont donné carte blanche pour s’exprimer à une vingtaine d’artistes de la région, une expo photo a vu le jour au Régent par deux photographes sans oublier bien sur les ateliers pour apprendre et pratiquer avec 10 intervenants (7 en danse et 3 en cirque) pour 8 disciplines. Cet évènement est en passe de devenir incontournable dans le calendrier des animations proposées dans le Comminges puisque (faut-il le rappeler…) il en est à sa cinquième année d’existence. Cette longévité témoigne d’un réel savoir faire de la part de ses organisateurs, ainsi que d’une grande pugnacité: à savoir que si ce type de festival est unique et sans précédent dans notre région la concurrence de la métropole Toulousaine est bien là, particulièrement en terme de stages de danse très largement proposés aux pratiquants des écoles de danse de la ville Rose. Les cours ont rencontré une bonne fréquentation d’ensemble grâce à des élèves motivés appartenant à l’école de danse des 3A, mais aussi de pratiquants venus de plus loin dans la région (Tarbes, Toulouse…). Malheureusement l’intérêt des autres écoles de danse Saint-Gaudinoises reste toujours de très piètre importance…Dommage car cette animation dans la ville propose des intervenants de haut vol, venus de loin pour certains et dont la réputation internationale n’est plus à faire.

 

Les spectacles.

Le 20/04/2007

la compagnie Choréonix. Bertrand Giampiétri. ô'tit cabaret de Néna et Line. spectacle "feu". Rémi Luchez, fantastique acrobate au fil.

la compagnie Choréonix.
la compagnie Choréonix. 

 

 

Un festival ne serait rien sans les spectacles. Cette année pour la première fois deux soirées étaient proposées. Tout d’abord dans la salle municipale des Haras avec « ô’tit cabaret » spectacle de mimes, magie, chant à la fois émouvant et drôle qui est l’œuvre d’artiste Commingeoises Line Bautista et de Nena Bancells (voir son portrait par ailleurs). Suivirent un solo de Bertrand Giampietri sur le thème du SDF puis la très réussie prestation d’Amélie Viers danseuse à la compagnie Dorsalis. Pour terminer, les spectateurs présents ont eu le privilège d’apprécier à un magnifique et très troublant duo avec Charlotte Tercaefs et Pascal Loussouarm danseurs de la compagnie Choréonix de Bruce Taylor.

Le lendemain soir, après avoir croisé les doigts pour que la pluie ne s’invite pas, c’est l’Esplanade des 3 Maréchaux qui était investie par la compagnie de danse -théâtre « Dorsalis » et sa pièce « Tu peux aussi tomber sur un mur ». La place était ensuite pour les circassiens avec Rémi Luchez et son incroyable numéro de corde molle spécialité d’équilibrisme regroupant seulement une vingtaine de pratiquants en France. Vinrent ensuite les stagiaires de l’école de cirque « Circapi » réunis pour présenter leurs travail aux quelques 150 personnes présentes. Enfin, cette belle soirée se termina avec « l’hôpital Cirkiatrik » ses acrobates-voltigeurs et en point d’orgue le très spectaculaire spectacle de feu: volas, balles enflammées, jongleurs avec torches et cracheurs de feu.

 

Avec les ateliers cirque du Festival..

Le 20/04/2007

Répétitions pour la pyramide humaine. Daniel Pouilhès. Marie Christine Restes s'occupe des plus petits.

Répétitions pour la pyramide humaine.
Répétitions pour la pyramide humaine. 

 

 

Cette année l’association organisatrice (3A Saint-Gaudens) a rajouté le cirque dans ses ateliers tant il est vrai que cette activité rejoint la danse. D’ailleurs bon nombre de stagiaires avaient opté à la fois pour des cours de danse et de cirque. L’association « Circapi » avec Marie-Christine Restes avait en charge les plus petits autour d’ateliers spécialement pensés pour les « p’tits bouts » de 4 à 6 ans. Fabrications de balles à jongler, parcours d’équilibre et de coordination, foulards, maquillage autant d’activités ludiques de découverte du monde du cirque. Daniel Pouilhès, lui s’occupait du trapèze, jonglage, des acrobaties en tout genres au gymnase du Pilat avec les plus grands. Le tout dans une excellente ambiance et en toute sécurité. Certainement parmi eux de futurs talents tant en quelques jours des progrès visibles ont été réalisés par ces stagiaires qui ont présenté certains de leurs travaux le mercredi soir pour le spectacle en plein air. Chapeau à tous!